Maïa Jancovici  
 
Les yeux ouverts
On the other side of the world without end
 
 
 
   
 
     
 
 
On the other side of the world without end - Sydney - 2005

Vidéo
18'51''

Le déplacement se fait dans un monde extrêmement proche du nôtre, à des milliers de kilomètres de mes habitudes. Dans ce quotidien tête en bas, c'est le sonore et plus particulièrement la langue qui s'impose comme différence fondamentale. Nous sommes habitués à entendre parler l'anglais mais cela demeure une langue aux sonorités étrangères. Ses mots prennent plus de place et de temps dans ma bouche, dans ma façon de penser et de m'exprimer. Et ma langue maternelle en devient plus et moins familière à la fois.

Sons et images qui tiraillent le corps. Immersion qui reste tentative.

L'écriture modifie le regard et agit comme autre expérience phénoménologique. Jouer avec les mots, les sons, se laisser envahir, être consentant puis dépassé. De la prise de note à l'énumération, du désir de mémoire au "trop-plein". Ingurgiter et régurgiter- verbalement.

La voix se pose sur des images filmées au cours de mes trajets journaliers, métaphores du véritable déplacement et de la distance (paris-sydney). Chacun d'eux m'éloigne un peu plus du point de départ, my side , antipode de là où je me trouve maintenant. Enfin, ces transports participent à un processus d'exploration, à un aller-vers qui s'accompagne d'une mise à distance du regard dans la passivité et l'absorption du moment.

Exposition Antipodes -volet I , SCA, Sydney - 2005.

 
 
  Creative Commons License